( 6 mars, 2010 )

La fête du village à Tagragra

LA FETE DU VILLAGE (THAMAGHRA TADERTH)

Chaque année (useggas*), au mois d’août (ghuct*), le comité (tarbaat*) du village organise (ddes*) un événement (tadyant*) majeur de la vie (tameddurt*) de notre village : la fête du village (thamaghra taderth*) et ce depuis 1972.

La place (asaray*) du village (thakouraveth*) se fait encore plus belle pour accueillir tout ses enfants venus des quatre (ukuz*) coins du monde (amdhal*) durant un week-end.

Le mercredi (ahad*) matin, tous les hommes se mobilisent pour nettoyer le village (les rues, le cimetière, la décharge publique, le water-closet public, la mosquée,……etc). Le soir, toutes les femmes du village se retrouvent entre elles à la mosquée pour se revoir, discuter et s’échanger des idées.

Le jeudi (amhad*) matin, on égorge le bœuf et on prépare tout pour le cuisinier (découper la viande, éplucher les légumes, …….etc). Le soir, c’est les chants religieux avec Mouh ou Bouzid (Paix à son âme), Mokrane agawa en 1990 (Paix à son âme), Mustapha Ath Ouali, Mokrane El hadj Amar en 2006,…………etc.

Le vendredi (ssem*) à midi, tous gens du village (hommes et femmes) ainsi que les invités se retrouvent autour d’un couscous au restaurant du village (thanoualt*). Le soir, des récompenses sont décernées aux lauréats dans les différentes distinctions : sportives, scolaires et diverses, en présence de tous les habitants du village et des villages environnants (Tizi-Hibel, Taourirt-Moussa, Taguemount-Azouz, Agouni-Arous,….etc) et après, c’est la musique (aszawan*) jusqu’au bout de la nuit avec des artistes (anazur*) : Hamid MATOUB, Aït Mourad, Mouloud ZEDEK, Chérif HAMANI, Lounis DJEDOU, Sadek DJEBBAB, Athmane HAMIS (dit Lounis), ……..etc.
La fête du village à Tagragra dsc07682-150x112dsc07684-150x112dsc08617-150x112dsc08621-150x112dsc08623-150x112dsc08624-150x112dsc08626-150x112dsc08629-150x112dsc08633-150x112dsc08635-150x112dsc08641-150x112dsc08645-150x112dsc00002-150x112dsc00009-150x112dsc00011-150x112dsc00014-150x112dsc00015-150x112dsc00019-150x112dsc00022-150x112dsc00024-150x112dsc00025-150x112dsc00041-150x112dsc09997-150x112dsc09998-150x112

9 Commentaires à “ La fête du village à Tagragra ” »

  1. Kezzal Akli dit :

    C’est un peu difficile de faire l’histoire de son village, parce que si jamais on recule un peu en arrière après des siècles, il faut impérativement discuter avec les vieux, les sages et les vieilles de son village. Mais il est toujours utile de dire au moins ce que nous savons sans toutefois exagérer, ni faire de fausses déclarations pour ne pas embrouiller le lecteur. Les vieux avaient toujours quelque chose à dire à propos de nos villages. Merci pour ces efforts fournis. Amicalement

  2. youghourta dit :

    Bonsoir à toutes et à tous , salam et azul.

    Rien ne saurait remplacer les fêtes d’antan, sans faste,ni tambours ni trompettes mais avec beaucoup d’enthousiasme. Tenez à THACHOURT, alors que l’on avait plus mangé de viande depuis l’Aïd thamoukrant, on nous preparait un grand plat de taberkoukest(gros couscous)parée de’ouefs et surtout de bons quartiers de viande séchée (achedhlouh ou lakhli). Nos mères préparaient aussi aheddour.
    Et si ma mémoire ne me joue pas des tours, moi et les bambins de mon âge, on faisait le porte à porte on répétant devant chaque maison le refrain: ACHOUR, ACHOUR FEKTHANAGH CHIT OUHEDDOUR. ADSAOUM AQROUR ADHI TJLIVE THI LAHYOUDH , AKHAM AGUI DHA MARVOUH ITSAK OULA THACHEDHLOUH et la maîtresse de maison nous donnait des beignets, du msemen ou autre gâterie. Quoi? même les américains nous ont copié avec leur fête Halloween…

  3. espoir dit :

    AZUL dhamoukrane,oui c est vrai ,la tradition n’a pas complétement disparue,sauf qu’à la place de la viande séche ,on donne des oeufs frais ,des beignets,des gateaux et quelques piéces de monaies ,piéces de 5da et10da ,comme tu dois le savoir ,peu de famille peuvent égorger le mouton de l’aid,donc c’est grace à ca qu’on peut obtenir achadhlouh ,mais avec la chéreté de la vie ,il est difficile de suivre toutes les coutumes ,mais un trés grand MERCI YOUGOURTHA de nous avoir fais revrire ce moment magique comme si c’était hier ,j’ai aimé et ca m’a fait beaucoup rire ,pour le copiage de la féte d’halloween ,c’est vrai ,je me léve et je confirme …..bon week end

  4. youghourta dit :

    Bonsoir espoir et bonsoir à tous.

    Est ce que tu te rappelles comment on fêtait la nuit du doute ( les 26eme et 27ème jour du Ramadhan).

    Le 26 ème jour, les familles ayant eu un heureux évènement durant l’année précédente (el farh) devaient rivalisaient d’ingéniosité pour préparer le meilleur des repas du mois de carême et comme les plats préférés des villageois étaient le couscous et taberkoukest, le choix se résumait donc à ces deux plats mijotés à de diverses recettes et sauces.

    Juste avant l’appel du Muezzin pour la rupture du jeûne (le ftour), on voit défiler les djfoun à tokorabt. Tous les hommes du village sans exception, armés chacun de sa cuillère mangent ensemble, ils passent d’un plat à un autre butinant comme des abeilles, goûtant ainsi à tous les mets du village pour qu’aucune famille se se sente vexée.

    Le 27 ème jour venait le tour des autres familles et bis répétita et devinez qui remportait la palme du meilleur plat? c’était zi Mouh Nali (paix à son âme) avec son simple couscous au lait caillé (ighi) de chèvres.

  5. espoir dit :

    Rebonsoir YOUGOURTHA,tu dois avoir un surplus de mémorisations ,vue ton age ,je ne comprends pas comment tu te souviens de tant de choses ,en plus d’une grande importance avec le moindre détails ….non, je ne savais pas que le meilleur diner revenait au simple couscous au lait caillé de chèvres vue qu’à l’époque la viande se faisait rare ,donc j’ai toujours pensé que le plat d’honneur revenait à ceux qui garnissaient leur djefna de morceaux de viandes ,quelle surprise!MAIS je crois que cette tradition du 26 et 27 de chaque ramadhan existe toujours.

  6. youghourta dit :

    Bonsoir espoir,
    Pardon Brahim, nous avons transformé ton blog en un forum des nostalgiques du vieux Tagragra.
    Espoir, je confirme que la seule Djefna qui repartait vide, ainsi que le broc de IGHI était celle de Zi Mouh Nali (Paix à son âme) comme quoi les choses simples peuvent être les meilleures.
    Longue vie au blog, et merci à tous les forumistes puisque c’est ainsi que notre frère Brahim doit nous nommer.

  7. quelqun? dit :

    je crois que tagragra est un merveilleux village plein de joie et de bonheur,je viens chaque ete la-ba,alors vous savait peut-etre qui je suis?,j’aimerais bien qu’on fassent une fete de village cette annee 2011.

  8. marabout dit :

    Bonsoir quelqu’un! évidemment on ne saurait jamais qui vous êtes puisque quelqu’un désigne un inconnu. Bienvenu au blog. Au fait, je désire seulement apporter un correctif : il faut pas seulement croire que Tagragra est un un merveilleux village, mais c’est incontestable, il l’est.Quant à la fête du village chaque fois que vous y allez cela devra être une fête en soi.
    Longue vie à Thadarthiw et tous ses habitants!!!

  9. amar dit :

    salam alikoum,azul.
    excusz moi c’est je reprend ce qui vient d’etre dit par notre frére biset.le prophet (sws):la youaminou ahadoukoum hata youhiba li akhaihe ma you hibou linafsihi.que dire de plus.
    e tiens à remercier biset,maar ,marabout,ath elhouceine,said et hamou qu’on voit plus depuis un moment.esperent qu’il se porte bien incha allah.
    La premiere fois que je vais essayé de vous écrire.alors veuillez m’excusé pour les fautes d’othographe.
    Aujourd’hui je vais vous parler sur moi(a3oudhe billahi mine kalimati ana).Un jour avec ma femme dans le salon,on etait entrain de regardait des photos de moi quand j’étais petit présisément à alger dans quelques une a tagragra,avec mes grands parents rabi yarhamhoum.et la mon fils de 9ans vien voir avec nous ces souvenir de mon enfance.mon fils m’interpelle on me disant : papa on est d’ou????. je lui repond:on est d’ou comment sa mon fils? il me épond :je sais con est des kayble mes d’ou en algerie,du nord du sud….? et la croyer moi mes chere freres et soeurs,cette questions etais pour moi un coup fatale…je me suis rendue compte que je suis égoiste.et là j’arrivais pas a retennir mes larmes .je me suis dit:qu’est ce que j’ai fait? je me sentais mal dans ma peaux,je me suis excusé aupres de mes deux enfants et de ma femme.je regrette de les avoir laisser dans l’ignorance,a mes yoeux je me sentais coupable…pour moi fuire mon passé etait un choix persone,mais en aucun ca j’avais le droit de les trainer dedans.Mon pére et ma soeur sans décédé bien apres la naissance de mes deux enfants,mais hélas mon pére na jamais vue mes enfants et il ne les verras jamais acause de ma stupidité…..je le regrette…mes le temps et passé je ne peut ni le remonté ni le fuire.
    je me r’appel de la dernierre fois ou j’ai etait avec mes parents au village les année 80. J’etait jeunne j’ai assister a une djema tadarthe, a l’entrer de la mosqué on laisser par rentrer les petit enfants..on ma laisser rentrer parceque on habité pas au village.le djma tadarthe ca se passait le jeudi ou le vendredi c’est ma mémoire ne me fait pas défaut,il y’avait a l’époque yakhtiya et là j’ai assister a une scéne qui ma marquer… zi mokrane el hossine allah irahmou prend la parole on dénoncer un de ces enfants avec un de ces ouvrier d’voir insulté(djedrane)je ne sais qui,et juste apres avoir terminner de révéler les faits il payas les deux amandes yakhtiya on sachant que ces faits se sont dérouler a taourirt moussa;J’etait dans les bras de mon defunt pére rabi yarahmou et je lui est dit:à quoi sa sertde les denoncer et on plus c’est lui qui paye pour eux…mon pére avec un petit sourire ma répoudue:r’appel toi de sa mon fils tu serras grand tu va comprendre ce qui vient de se passé et sa va te servir dans ta vie de tous les jours….Et au loin je voit djedi rabi athyarham me faisant un signe pour me taire..
    Le temps et passé,a mon tours je suis papa,je me rend compte que tous ceux que on ma transmit je l’ai chaché on moi,et sa c’est pas juste vis a vis de mes parents de mon sang de mes enfants.alors je vous implore hamou,biset,mamar,said,marabout,haine nous nous laisser pas dans ce flou….ne laisser pas nos enfants tété notre stipudité notre ignorance,continnuer vos récit merci.
    Les nuits blanche a thadjmayte et thaskamouthe thakourabthe nous manque…anamour naldjama aussi avec zi belkacem athirham rabi qui nous pourchasser…ayou la nuit a eldjam,les match de foot les pieds nue par peur d’abimé nos chaussure dans certains ils n’ent ont pas,le soir on rentrait chez nous nos orteilles pleines de sang thidharithe. tous ces histoires je les pas transmit a mes enfants ,c’est pas juste,que dieux me pardonne .j’ai envie de revoir mon village sa fait plus de 20ans que je les pas vue.j’m mon village les gens de mon village,Une fois à londres j’ai recontré un jeunne homme de taguemount,il commence a me dire des chose horrible sur les jeunnes de mon village..et la je l’est arreter….et j’ai finni la discution on lui disant mieux vaux un ane hachakoum de tagragra que le plus intélligent dans le monde….:ayhamyar agma akawthare mana our hamalrara wa kiwthane.
    Je finnirais mon message avec celas-c’est toute a fait normale qui y’a des conflit entre nous mais il faut pas laisser l’absé grandir entre nous on le mm djedi mhed outaleb,on a le meme sang.main dans la mainon est retrouveras avridhe at djadithe incha allah.
    biset,mamar,hamou,said,athelhouceine et marabout continuer vos ecrits que Dieux vous bénissent incha allah…on a pas le droit de laisser les nouvelles generations sans racines ni passé.Mon fils il as 11 ans il va régulierement sur ce blog,à chaque fois que je rentre il vient me voir,pour me dire que biset,mamar ou autre ons dit ou ecrit,sa me fait plaisir de voir mon fils suivre les nouvelles de notre village.un grand merci pour hamou pour sa lecons sur l’alccolet je me r’appel pas l’histoire de narcisse venni de qui merci.
    salam fréres et soeurs.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|